Les ressources de la bibliel sont pour le moment restreintes à certains genres, le temps que nous l'agrémentions de nouveaux.
Si vous voulez nous aider dans ce travail, écrivez à bibliel@manuskrits.net.

Rechercher

:
Auteur :
Titre :
Genre :

 

Affichage des résultats

Cliquez sur l'auteur pour ouvrir sa fiche ou sur le titre du livre pour pour ouvrir la sienne

 46 à 55 sur 55   Première pagePremière page  · Page précédente  · 1   2   3   4   · Page suivante ·  Dernière pageDernière page 


Robert Heinlein - Révolte sur la Lune
[0] 
Science-Fiction

Ils sont tous sur la Lune, les indésirables. Les fous, les truands, les contestataires, les déviationnistes, les affreux, les anars, les petits et les gros pirates. Au milieu du XXIe siècle. La Terre est communiste et néo-stalinienne et les enfants de la Lune refusent de d'aligner. Ils sont encore plus à gauche. Et prêts à répondre, avec l'aide de Mike, le super-ordinateur. Prêts à riposter, à coups de cailloux, Marx, plus Archimède, plus David, plus quelques milliards de blocs-mémoires... C'est un autre octobre, demain...

Couverture




Connie Willis - Sans parler du chien
[0] 
Science-Fiction

Nous sommes au XXIe siècle. Les chats ont disparu depuis quarante ans. Des scientifiques effectuent des voyages à répétition dans le temps pour reconstituer des monuments disparus ou éclairer des zones d'ombre de l'histoire. Parmi eux, Ned Henry, qui doit sans cesse visiter la cathédrale de Coventry détruite par les nazis en 1940. Épuisé, il accepte d'aller se reposer dans l'Angleterre victorienne. Cependant, il a mal compris que son supérieur lui confiait aussi la mission de corriger l'erreur d'une collègue, qui a rapporté au XXIe siècle un chat qu'elle avait sauvé de la noyade. Lorsque de la rencontre d'un félin revenu du futur et d'un chien du XIXe siècle dépend le destin de l'humanité. Une intrigue excentrique menée habilement, sur un ton irrésistiblement pince-sans-rire.

Couverture




Roger Zelzny - Seigneur de lumière
[0] 
Science-Fiction

Ils ont pour nom Brahma, Yama, Krishna, Vishnou, Kali et Shiva. Ils ont quitté la Terre à bord de l'Etoile-de-l'inde pour s'établir sur une planète isolée. Après avoir chassé les habitants, ils y développent une technologie qui leur confère bientôt l'immortalité et des pouvoirs absolus. Mais loin d'en étendre le bénéfice à tous, ils se retirent dans leur cité céleste ou règne un éternel été, imposant leur caprices au monde des mortels qu'ils régissent à la manière d'un panthéon, le maintenant dans un obscurantisme éhonté. Un jour pourtant, las de ce scandale, l'un des anciens conquérants décide qu'il est temps pour le peuple de partager le secret des dieux. Il se nomme Bouddha et son hérésie va bientôt faire des ravages dans les rangs des Seigneurs de Lumière...

Couverture






Margaret Weis & Tracy Hickman - Sentinelles
[0] 
Science-Fiction

Premier tome du cycle : Le bouclier des étoiles. L'Omnet, l'organisation galactique chargée de réunir, trier, cataloguer et diffuser les informations qui lui parviennent se retrouve confrontée à un grave problème : quelqu'un, quelque part, falsifie les rapports de ses agents, les Vestis Inquisitas. Pire, la nouvelle d'une doctrine se répand bientôt chez les synthétiques, les I.A. contrôlant les astronefs, comme une fièvre foudroyante, les rendant totalement incontrôlables. Merinda Neskat est une Vestis Inquisitas. Une des meilleurs. Elle était là lors de la première confrontation avec la Ténèbre, la doctrine qui a rendu leur liberté aux synthétiques. Elle a vu périr nombre de ses compagnons, et Tentris, la planète-jardin tomber aux mains de l'ennemi. Huit ans plus tard, Merinda doit de nouveau faire face à la Ténèbre, décidée à découvrir le Manteau légendaire de Kendis-Dai qui, dit-on, donne accès à la connaissance absolue et qui pourra répondre à la question que se posent tous les synthétiques. Sa quête croisera celle du capitaine Griffiths, de l'Archilus, survivant d'une expédition terrienne, et malgré les distances séparant leurs deux civilisations, ils devront découvrir ensemble le Temple et en activer la clé. Y parviendront-ils à temps ? Avec cet incroyable univers où la science côtoie la magie grâce aux fronts quantiques, concept physique tout à fait surprenant, les deux virtuoses de l'imaginaire ébauchent ici le premier volet d'une série promettant bien de nouvelles péripéties. Saul Eman

Couverture






Roger Zelazny - Toi, l'immortel
[0] 
Science-Fiction

Roger Zelazny aime les personnages colorés, insolites. Toi l’immortel ne déroge donc pas à la règle que l’auteur s’est fixée. Son héros, Conrad, est donc immortel, ce qui est en soi quelque chose d’assez remarquable. Mais il est aussi boiteux, bien que doté d’une force surhumaine, a les yeux vairon, et un fongus lui dévore la moitié du visage. Pourtant, malgré toutes ses différences, Conrad est peut-être le plus humain de la petite troupe qu’il guide à travers les ruines fumantes et radioactives de ce qui reste de la Terre, après la Guerre des Trois Jours, qui laissa, dans un lointain passé, la planète dans un état tel que toute la population s’enfuit dans les étoiles. Conrad est Guide. Il est aussi le Conservateur de la Civilisation Humaine sur Terre. C’est donc vers lui que s’est tout naturellement dirigé un touriste végan, en quête de paysages apocalyptiques. Bientôt rejoint par d’anciens compagnons, Conrad comprend bien vite que le végan n’est pas là que pour visiter. Après une tentative de meurtre sur son protégé, Conrad se voit contraint de renforcer sa garde car les enjeux semblent aller au-delà de ce qu’ils paraissent. Zelazny ne propose pas ici de relater l’histoire de ce personnage, hors du commun à tous niveaux. Le lecteur n’apprendra donc rien sur les causes de sa claudication, sur sa force, ou même sa spectaculaire longévité. Il faut l’accepter, voilà tout. Et c’est justement ce mystère entourant son personnage central qui donne toute sa force au roman. On est un peu comme les compagnons de Conrad ; on côtoie quelqu’un d’exception comme si de rien n’était, bien qu’on meure d’envie d’en savoir un peu plus sur les raisons d’une telle particularité. La découverte de la Terre après sa quasi destruction la rend, elle aussi, plus mystérieuse : les mutations, dues au rayonnements, ont fait naître des créatures s’apparentant presque au surnaturel, tandis que d’anciens noms, sortis de la fraîche mémoire de Conrad, renvoient à d’antiques mythes et légendes. Un roman simple, qui se dévore d’une seule traite, justement récompensé du prix Hugo puis du Nébula en 1961. Saul Eman. Appréciation : 4 plumes

Couverture






John Brunner - Tous à Zanzibar
[0] 
Science-Fiction

John Brunner a composé le 'livre-univers' presque définitif de la futurologie. L'avenir y est éclaté en fragments de vie, extraits de journaux, publicités, lettres. Ce concert polyphonique retrace un itinéraire dans un monde devenu fou, surpeuplé, en proie au terrorisme ou au voyeurisme.

Couverture






Walter Miller - Un cantique pour Leibowitz
[0] 
Science-Fiction

Dans le désert de l'Utah, parmi les vestiges d'une civilisation disparue, frère Francis de l'ordre albertien de Leibowitz a fait une miraculeuse découverte : d'inestimables reliques du martyr Isaac Leibowitz lui-même, qui jadis avait organisé la sauvegarde des dernières miettes du savoir balayé par le Grand Déluge de Flammes. C'est une lueur d'espoir en cet âge de ténèbres et d'ignorance, le signe tant attendu d'une nouvelle Renaissance. Mais l'humanité a-t-elle tiré les leçons d'un cataclysme qui l'a laissée exsangue, défigurée par le feu nucléaire ? Saura-t-elle enfin se préserver des apprentis sorciers ? Car l'Histoire, bientôt, menace de se répéter...

Couverture






James Blish - Un cas de conscience
[0] 
Science-Fiction

À cinquante années-lumière de la Terre, sur la planète Lithia, quatre savants envoyés par l'ONU étudient les conditions d'exploitation de l'énergie thermonucléaire. Mais ce qui frappe particulièrement l'un d'entre eux, le jésuite Ruiz-Sanchez, c'est moins le fait que les habitants de Lithia soient d'énormes sauriens intelligents que leur vie heureuse en l'absence de tout système politique, économique et religieux. Or ce nouvel Eden n'est-il pas tout simplement l'oeuvre de Satan ? Et si Satan est lui aussi créateur... Et si c'est au bonheur qu'il vise... Le plus redoutable cas de conscience, en vérité.

Couverture






Vernor Vinge - Un feu sur l'abîme
[0] 
Science-Fiction

Ce livre est remarquable et l’on ne s’étonne pas qu’il ait reçu le très convoité Prix Hugo en 1993. Outre des qualités littéraires indéniables, ce livre regorge de trouvailles, dont la première et non la moindre, réside dans la conception même de son univers. Un univers pas si homogène que ça, tout compte fait. L’univers a pour centre notre galaxie. La plupart des espèces intelligentes y sont apparues, et ont développé des technologies avancées. Mais à mesure que l’on s’éloigne du centre de l’univers, la technologie régresse, non pas parce que les espèces elles-mêmes régressent, mais bien parce que les concepts physiques sur lesquels se base la technologie ne fonctionnent plus. Une sorte de retour en arrière, une rétro-évolution. A bord des vaisseaux qui patrouillent l’univers, les pilotes ont appris à accepter les défaillances de leurs appareils voire leur dysfonctionnement total passée une certaine limite. Dans cet univers aux lois variables, une petite colonie a découvert, enfouie dans ses entrailles, une Gale, une Perversion, dont l’unique but est de détruire la vie. En la libérant, la colonie se condamne, elle et l’univers tout entier. Une navette, avec à son bord, l’Antidote, la Contrepartie de la Gale, conduite par un couple et leurs deux enfants, parvient à s’enfuir et s’écrase sur une planète non encore répertoriée, mais habitée. Les terriens découvrent alors, et avec eux le lecteur, une race tout à fait unique dans l’univers. Dont il vaut mieux, pour le lecteur, ne rien révéler… Un space opera original et fantastique, où l’on suit alternativement l’aventure des deux enfants rescapés et l’équipe de sauveteurs qui tente de les rejoindre afin d’activer l’antidote. Le tout est savoureusement servi par une écriture fluide, une richesse descriptive et un talent incontestable de narrateur. Un auteur à découvrir et à faire découvrir. Saul Eman. Appréciation : 5 étoiles

Couverture






Robert Heinlein - Une porte sur l'été
[0] 
Science-Fiction

La porte sur l’été est l’espoir que tout un chacun porte en son cœur d’être heureux. Pour Pétronius le sage, le chat de David B. Davis, par exemple, cette porte est littéralement celle qui lui permettrait, même en hiver, d’aller se promener sans avoir les pattes mouillées. Pour son maître, cette porte est tout simplement celle qu’il souhaiterait franchir pour oublier les trahisons du passé. Car David B. Davis l’a été doublement : par son associé tout d’abord, qui l’a habilement évincé de la petite – mais florissante ! – entreprise d’automates qu’ils ont créée ; par sa fiancé, ensuite, résolue à utiliser Davis et ses talents d’ingénieur à des fins personnelles, quitte à le tromper… avec son associé ! Pour Davis, sa porte sur l’été est donc un voyage de trente ans dans l’avenir, permis grâce à la cure de Long Sommeil. Le plus étrange pour lui, cependant, est de découvrir en se réveillant que la petite Ricky, qu’il avait alors dû quitter à l’âge de six ans, n’en a désormais qu’une vingtaine ! Mais à un même été ne peut-il pas correspondre plusieurs portes ? Toujours avec le même naturel, Heinlein nous raconte une histoire simple et sans prétention, celle d’un homme, infatigable ingénieur d’espoir, en quête de bonheur. Appréciation : 4 plumes Saul Eman

Couverture






 46 à 55 sur 55   Première pagePremière page  · Page précédente  · 1   2   3   4   · Page suivante ·  Dernière pageDernière page 

Chercher un l